La FDA Alerte: à Long terme de la Thérapie Antiplaquettaire: la Sécurité de l’Annonce – Essai Préliminaire des Données révèle les Avantages, Mais un Risque Plus élevé de Non-Décès d’origine Cardiovasculaire

    À Long terme de la Thérapie Antiplaquettaire: la Sécurité de l’Annonce – Essai Préliminaire des Données révèle les Avantages, Mais un Risque Plus élevé de Non-Décès d’origine Cardiovasculaire

    Novembre 16, 2014

    Public: Cardiologie, Hématologie, Chirurgie

    QUESTION: la FDA est en train d’évaluer les résultats préliminaires d’un essai clinique montrant que le traitement de 30 mois avec double antiplaquettaire amincissement de sang thérapie a diminué le risque de crises cardiaques et la formation de caillots dans les stents, mais il y a une augmentation du risque global de décès par rapport à 12 mois de traitement. L’essai clinique a comparé 30 mois au lieu de 12 mois de traitement par bithérapie antiplaquettaire composé de l’aspirine en plus, soit le clopidogrel (Plavix) ou prasugrel (Effient), suite à l’implantation de stents à élution médicamenteuse coronaires. Ces stents sont de petite taille, la médecine enduit de tubes insérés dans les artères rétrécies dans le cœur de les garder ouvertes et de maintenir le flux sanguin vers le cœur. Le Clopidogrel et le prasugrel sont importants médicaments utilisés pour prévenir les crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux et d’autres caillot de maladies liées à l’.

    La FDA estime que les avantages de clopidogrel (Plavix) et le prasugrel (Effient) la thérapie continuent de l’emporter sur leurs risques potentiels lorsqu’il est utilisé pour les utilisations approuvées.

    Arrière-plan: La bithérapie Antiplaquettaire (DAPT) l’essai a été publié dans le New England Journal of Medicine, le 16 novembre 2014. La FDA n’a pas examiné les résultats de l’essai ou de l’atteinte des conclusions basées sur les résultats de cet essai clinique. Nous nous engageons à communiquer cette information sur la sécurité alors que nous continuons à évaluer les résultats de cette étude et d’autres données disponibles. Nous communiquerons nos conclusions et recommandations finales lors de notre évaluation est terminée.

    RECOMMANDATION: les professionnels de la Santé ne devrait pas changer la façon de prescrire ces médicaments à ce moment. Les Patients ne doivent pas arrêter de prendre ces médicaments, car cela pourrait entraîner un risque accru de crise cardiaque, de caillots de sang, des coups, et d’autres grands problèmes cardio-vasculaires.